ACTUALITES

Yohan Rossel remporte le Spa Rally, Adrian Fernémont Champion de Belgique

06/12/2021
RALLYE


Comme prévu, la lutte pour le titre est restée passionnante jusqu’à l’ultime spéciale du Spa Rally, huitième et dernière manche du Kroon-Oil Belgian Rally Championship. Derrière le Français Yohan Rossel, autoritaire vainqueur de l’épreuve, mais transparent pour le Championnat de Belgique, Adrian Fernémont a décroché la deuxième place, 8"2 devant Grégoire Munster et 9"0 devant Ghislain de Mevius. Adrian Fernémont a ainsi décroché son deuxième titre consécutif en Championnat de Belgique.

  « Et pourtant, la course n’avait pas bien démarré. J’ai été surpris de perdre autant de temps samedi matin dans la première spéciale. Je n’ai pas très bien compris pourquoi. Sur les autres spéciales, j’ai pu refaire mon retard. Et samedi après-midi, sous la pluie, je n’ai pas commis d’erreur alors que Ghislain et Grégoire partaient tous deux à la faute », expliquait le nouveau Champion de Belgique à l’arrivée. « Aujourd’hui, dans la spéciale de Theux, ils ont de nouveau chacun commis une erreur. Sur ce rallye, je savais que la clé du succès, c’était d’éviter les fautes. Au chrono, nous nous valons tous les trois. Et comme au Condroz, j’ai réussi à ne pas commettre d’erreur. C’est vraiment un soulagement. Ces dernières semaines, la nervosité m’a joué quelques tours, mais ce couronnement fait vraiment du bien. »   

Vainqueur du Spa Rally, Yohan Rossel – le nouveau Champion du Monde WRC-3 français de 26 ans – a offert à la Citroën C3 Rally2 de l’équipe DG Sport une superbe victoire. « Je découvrais ce Spa Rally. C’était vraiment un rallye très difficile car les spéciales étaient très glissantes et délicates. Et la concurrence locale était très forte. Je suis très heureux de cette victoire. Le team a vraiment fait de gros efforts pour que nous soyons au départ », expliquait le vainqueur.   

Pointé comme favori après sa victoire au Condroz, son compatriote et compagnon de team Stéphane Lefebvre devait renoncer samedi après-midi suite à un bris de cardan. Alignant pour la première fois la nouvelle Hyundai i20 Rally2 en Belgique, Grégoire Munster devait se contenter de la troisième place à 8"2 de Fernémont. Le jeune pilote Hyundai de 22 ans a continué à se donner entièrement à fond jusqu’au bout, ce qui lui permettait de décrocher le titre de vice-champion. « Je suis naturellement déçu, mais malgré tout également fier de ce que j’ai montré à 22 ans. Adrian a bien plus d’expérience. Je manque encore un peu de constance. Hier, nous avons perdu plus de 30" dans un tout-droit, nous faisant surprendre par l’aquaplanage dans Charneux. Ce matin, dans Theux, j’ai aussi commis une petite erreur, mais je devais prendre de risques pour mettre la pression sur Fernémont », expliquait Grégoire Munster.   

Ghislain de Mevius devait se contenter de la quatrième place, à seulement 0"8 du podium. Il termine ainsi troisième du Championnat de Belgique : « Pour le moment, c’est la déception qui l’emporte. Nous avions la vitesse, mais quelle que soit la pression, Adrian Fernémont ne fait pas d’erreur. Hier, je suis parti à la faute au même endroit que Grégoire. Et ce matin encore, je suis parti à la faute dans Theux. Mais nous avons vécu vraiment une superbe saison. Rendez-vous pour la revanche l’an prochain ! »   

Cédric De Cecco, qui a signé ce week-end son premier meilleur temps dans le cadre du Kroon-Oil BRC, a hissé sa Citroën C3 à une belle 5e place à 1'15" du vainqueur, devant l’Irlandais Daniel Barry, qui s’offrait une inespérée 6e place, mais à quelque 10 minutes du vainqueur.   

De nombreux ténors n’ont pas rejoint l’arrivée. Xavier Bouche est ainsi tombé en panne d’essence alors que Cédric Cherain, ancien vainqueur à Spa, heurtait une chicane, et que Stéphane Lefebvre était trahi par sa transmission. La 7e place revenait à Maxime Potty devant Manu Gonay et sa Citroën.   

En Junior BRC, Charles Munster est sorti de la route samedi après-midi. Mais dimanche matin, le pilote Opel pouvait redémarrer après un extraordinaire effort de la part des mécaniciens de BMA, qui travaillaient toute la nuit pour réparer son Opel Corsa. Charles Munster remportait le titre Junior, succédait à son frère Grégoire. En Stellantis Rally Cup, Gino Büx s’est montré le plus rapide durant deux jours, décrochant la victoire finale dans la Cup.   

En Historic BRC, après le forfait de Paul Lietaer, personne n’a pu rivaliser avec Geoffrey Leyon et sa BMW M3. La couronne en Historic est revenue à la DAF 66 Marathon, une voiture construite en 1974, de Pierre Jamin et René Beyers, qui décrochent à plus de 70 ans un titre acquis grâce à une très belle régularité.