ACTUALITES

trois sur trois pour Stéphane Lefebvre et Xavier Portier

01/05/2022
RALLYE


Après avoir remporté les deux premières manches du Kroon-Oil BRC (Haspengouw et South Belgian Rally), Stéphane Lefèbvre a confirmé sa mainmise sur le championnat en imposant sa Citroën C3 Rally 2 DG Sport au Rallye de Wallonie.

L’équipage belgo-français a construit son avantage en début de première journée, portant finalement son avance à 18,6 sec au terme du dernier passage dans la spéciale de la Citadelle. Le dimanche, Stéphane Lefèbvre, en grand professionnel, a su parfaitement gérer cet avantage et s’impose finalement avec 21,4 sec d’écart. « Je me suis régalé tout au long de ces deux jours et je remercie toute l’équipe DG Sport d’avoir mis à ma disposition une voiture parfaite. J’ai pu rouler très vite, mais sans grosses chaleurs, et garder Adrian à distance. Après un week-end très compliqué en Croatie, cela fait plaisir de retrouver une course sans ennuis, avec la victoire au bout.» 

Adrian Fernémont et Samuel Maillen n’ont jamais lâché le morceau, signant trois meilleurs temps au passage, mais ils ont compris le dimanche en milieu de matinée que à la régulière, ils ne pourraient pas combler le retard.  «Ce n’est pas une victoire, bien entendu, mais on sait que Stéphane a encore une autre expérience que nous. Donc, finalement, on est content d’avoir dominé les autres pilotes belges et d’avoir signé quelques meilleurs temps.»  

Gino Bux et Nicolas Gilsoul terminent finalement sur la dernière place du podium, mais ils ont failli tout ruiner dans… le dernier virage de la dernière épreuve spéciale. «On a tout donné parce que c’était la power stage. Je me suis un peu « loupé » dans le dernier virage et on termine la spéciale en marche arrière. Heureusement, on ne perd pas trop de temps et on sauvegarde notre 3e place. Compte tenu de mon manque d’expérience, spécialement sur ce rallye, c’est un bon résultat pour nous.» 

Auteurs d’une prestation 5 étoiles le dimanche, les vainqueurs du T.A.C. Rally, Vincent Verchueren et Filipp Cuvelier sortent vainqueurs d’un très beau duel avec Ghislain de Mevius et Johan Jallet pour le gain de la 4e place. Après avoir un peu « cafouillé » avec les réglages de sa VW Polo, l’ancien champion de Belgique a trouvé le bon set up pour signer une deuxième journée très convaincante, concrétisée d’ailleurs par un meilleur temps dans l’avant-dernière spéciale, à Fernelmont. Kris Princen, engagé sur une DS3 WRC  d’ancienne génération, a perdu un peu de temps dans une crevaison et dans un problème moteur, mais il termine néanmoins 6e après s’être immiscé à plusieurs dans le top 5 en spéciales. 

Vainqueur en RGT, Cédric Cherain a marqué le rallye de son empreinte et du son de sa Porsche, avec trois meilleurs temps à la clé. « Franchement, je suis content parce que c’est une voiture qui n’est pas facile à dominer. Avec 510 ch et une vitesse de pointe de 220 km/h, il ne faut pas avoir froid aux yeux. Franchement, sans la terre de la Citadelle et la terre de Fernelmont, il y a moyen de se glisser dans le Top 3 avec cette voiture.». 

Gunther Monnens se battait pour la 7e place, mais une crevaison dans le dernier passage à Fernelmont a ruiné la très belle course du pilote de la Porsche jaune. Très beau duel également pour la 8e place entre Jan-Pieter Michiel Cracco (Hyundai) et Niels Reynvoet (Skoda), ce dernier terminant finalement devant, avec 1,5 sec d’avance. 

Retardé par une crevaison le samedi et une autre le dimanche, Maxime Potty termine finalement le rallye au 10e rang. Au-delà du résultat, le pilote de Hamoir a affiché une jolie pointe de vitesse, se rapprochant du peloton de tête en termes de performances. Encore moins de chance pour Bastien Rouard, qui se battait avec Reynvoet et Cracco mais qui s’est offert une belle chaleur dans le dernier passage à Eghezée avant de crever dans Fernelmont. Bilan : près de deux minutes de perdues et une 11e place au général qui ne reflète pas la performance de l’équipage de la Skoda n°13. 

En Rally 4, après la sortie de route de Tom Rensonnet, Gilles Pyck s’est retrouvé seul devant, mais il n’a pas ménagé ses efforts pour signer d’excellents chronos, récompensés par une belle 15e place au général, remportant également le classement « junior ». Thibaut Mazuin (Peugeot) et Johan Van den Dries (Peugeot) complètent le podium de la catégorie. 

En RGT, derrière Cédric Cherain, c’est finalement Glenn Janssens  (Porsche) et Alain Marée (Porsche) qui complètent le podium. Dans le Clio Trophy Belgium, Benoît Verlinde a dominé les débâts et s’impose devant Jeroen Catelin et Casper Nielsen. Notons encore la victoire en Masters Cup (+ 50 ans) de Jourdan Serderidis et de Steve Poot en 2WD Trophy.

 

(communiqué de presse)