ACTUALITES

Aarova Rally - Tom Rensonnet: «Pour un baptême, j’ai été gâté»

12/10/2020
RACB NATIONAL TEAM


Pour ses débuts en championnat de Belgique des rallyes, Tom Rensonnet a pu se faire une idée assez précise des difficultés de la discipline: pluie intermittente et boue étaient au programme de l’Aarova Rally. Et si la Peugeot 208 aux couleurs du RACB National Team n’a pas pu franchir l’arrivée à cause d’un souci technique, son équipage n’a cessé de progresser tout au long de la journée.

 

L’intégration de l’Aarova Rally au calendrier du championnat de Belgique a généré une course haletante ce dimanche du côté d’Audenarde. Parmi les acteurs de ce sprint échevelé, Tom Rensonnet et Renaud Herman.

«Nous ne pouvions pas imaginer des conditions plus délicates que celles que nous avons rencontrées pour sceller notre collaboration», expliquait le lauréat du Volant Rallye du RACB National Team.

«De grosses averses ont transformé les routes en patinoires géantes. A de nombreuses reprises, il a fallu composer avec des séquences d’aquaplanage en pleine ligne droite. Les routes étaient repeintes de boue, certaines cordes étaient creusées. Nous devions aussi composer avec des bordures créées au fil des passages

Pourtant, l’équipage de la Peugeot 208 R4 numéro 30 s’en est très bien sorti.

«On a roulé sur des œufs pour emmagasiner un maximum de kilomètres et forger notre expérience. Au fil de la journée, nous avons progressivement augmenté le rythme au point de signer un meilleur temps en Junior. Jusqu’à l’avant-dernière spéciale, nous occupions la 2e place en Junior et la 2e en R2

Un souci technique – le moteur s’est coupé et n’a jamais repris – a contraint l’équipage à l’abandon alors que l’arrivée était en vue.

«C’est dommage, bien sûr, mais nous avons le sentiment d’avoir rempli notre mission sur cette course. Avec Renaud, mon équipier, la collaboration a commencé de façon idéale. Mais nous sommes conscients que nous ne sommes qu’au tout début de notre carrière commune. Vivement la prochaine course, dans quinze jours à Vresse-sur-Semois, pour poursuivre notre apprentissage. »