ACTUALITES

Fanatec GT2 European Series : Nouvelle victoire et la place de leader au championnat !

22/05/2022
CIRCUIT


En Autriche, sur le Red Bull Ring, Stienes Longin et Nicolas Saelens ont décroché pour la deuxième fois cette saison la victoire dans le Fanatec GT2 European Series avec leur Audi R8 LMS GT2. Le duo se hisse ainsi à la première place du classement, avec un point d’avance sur leurs équipiers du team PK Carsport, Peter Guelinckx et Bert Longin, qui sont parvenus en Autriche à décrocher deux nouveaux podiums.

Le bilan était donc positif à l’issue de ce deuxième week-end des Fanatec GT2 European Series, même si l’étape autrichienne n’avait pas démarré de la meilleure façon qui soit. Lors de la première course, Nicolas Saelens était heurté à deux reprises. Le second contact – pour l’anecdote avec l’organisateur du championnat, Stéphane Ratel, le SR de SRO – entraînait l’abandon pour l’Audi PK Carsport numéro 11. « C’est frustrant, mais ça fait partie du sport auto », expliquait calmement Stienes Longin.

Heureusement, dans cette première course, l’honneur de PK Carsport était sauvé par Peter Guelinckx et Bert Longin, qui décrochaient la deuxième place en catégorie Pro-Am. « Pourtant, ce ne fut pas simple », faisait remarquer Bert Longin. « Durant tout le week-end, nous avons eu du mal à bien exploiter la voiture, et nous avons essayé pas mal de réglages différents. Une fois encore, les membres du team ont fait de l’excellent travail et réalisé aussi des pitstops parfaits. »

Dimanche matin, les troupes de PK Carsport avaient une fois encore l’opportunité de briller. En début de course, Bert et Stienes Longin restaient longtemps proches l’un de l’autre, mais juste avant les changements de pilotes obligatoires, le plus jeune des Longin gagnait un rang. « Mon père a été un peu gêné par la Porsche qui le précédait, et j’ai pu le passer. Durant tout le relais, j’avais vraiment fait attention à ne pas trop mettre mes pneus à contribution, histoire de pouvoir passer le relais à Nicolas avec une voiture encore assez fraîche. Et cela a fonctionné. »

Après le changement de pilote, Nicolas Saelens s’élançait à l’assaut de ses adversaires le couteau entre les dents. « J’étais à la limite, et parfois un peu au-delà même », souriait Nicolas Saelens. « Avec des pneus déjà usagés, il faut toujours un peu chercher les limites. Mais j’étais fermement résolu à oublier ce qu’il s’était passé la veille. Regarder devant, et à l’attaque. Cela nous a permis de remporter la victoire et de nous hisser à la première place du championnat. »

Nicolas Saelens semblait même pouvoir viser la victoire au général lors de cette deuxième course, mais il choisissait en fin d’épreuve d’assurer le score maximal en catégorie Pro-Am. Un peu derrière, Peter Guelinckx attaquait également très fort pour revendiquer un quatrième podium en quatre courses. Malgré une petite erreur en fin de parcours, cette troisième place était acquise.

« Nous devons pourtant encore améliorer diverses petites choses », reconnaissait honnêtement Peter Guelinckx. « Nous pouvons et nous devons faire mieux. Oui, nous avons réalisé quatre podiums en quatre courses, mais nous n’avons pas encore décroché de victoire. Et je veux absolument pouvoir soulever la coupe du vainqueur. Ce sera peut-être possible début juillet, lors du prochain meeting, à Misano. L’an dernier, j’ai constaté que cette piste me convient bien et convient à notre voiture. »

 

 

(communiqué de presse)